L’affaire Gregory…Et si c’était…

L’affaire Gregory…Et si c’était…

Dans ce milieu Vosgien, rural et prolétaire des années 80, il ne faisait pas bon de monter les échelons et de réussir, ni d’habiter un pavillon loin des cités ouvrières, ni de conduire une belle voiture ou encore d’avoir une vie familiale harmonieuse et réussie. Jean-Marie Villemin père du petit Gregory, a payé cher le prix de cette ascension professionnelle dont il était si fier ; en tuant son fils, le meurtrier voulait le détruire lui et son épouse à jamais !

 

Dans cette affaire sinistre et effrayante aux allures de saga familiale, les protagonistes sont nombreux, repliés tous dans une méfiante et inébranlable omerta. Une histoire de haine et de jalousie refoulées qui ont conduit à la catastrophe symbolisé tout au long par le personnage du « corbeau », qui fera chanter la famille Villemin pendant des années. Entre 1981 et 1984, le corbeau harcèlera à un rythme frénétique, fait de coups de fil à répétition et de lettres anonymes, n’épargnant aucun membre de la famille, avant de se proclamer lui-même le meurtrier du petit Gregory.

Sources :

1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Gr%C3%A9gory

2. https://www.la-croix.com/Culture/TV-Radio/verite-introuvable-laffaire-Gregory-2018-12-04-1200987288

3. L’assassinat du petit Grégory – Faites entrer l’accusé https://www.youtube.com/watch?v=YMWQ3ZvcZ10

4. Complément d’enquête. Affaire Grégory : la malédiction des juges – 6 septembre 2018 (France 2) https://www.youtube.com/watch?v=kL2Mpan3OVw

5. https://www.la-croix.com/France/Justice/Affaire-Gregory-point-dernieres-revelations-2017-06-16-1200855684

6.https://www.parismatch.com/Actu/Faits-divers/Affaire-Gregory-Monique-Villemin-grand-mere-photo-interview-1682766

7. https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/affaire-gregory-un-corbeau-finit-generalement-par-se-trahir_1918478.html

8. https://www.estrepublicain.fr/faits-divers/2014/09/30/affaire-gregory-le-corbeau

9. Affaire Grégory Villemin – Appel Le Corbeau 1983 & 1984 – (Masterisé – Nettoyé) – [HD] https://www.youtube.com/watch?v=0RX-Pu9TzDQ

10. https://books.google.co.ma/books?id=wi7a-iyio0UC&pg=PA46&lpg=PA46&dq=VILLEMIN+CECI+EST+MA+VENGEANCE&source=bl&ots=qmO8Tl0MjX&sig=ACfU3U3gexhSE8mZm7Y4IBmCcGwdhZVAMw&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjA_7Po0pHpAhUrDmMBHcXlAjwQ6AEwAXoECAoQAQ#v=onepage&q=VILLEMIN%20CECI%20EST%20MA%20VENGEANCE&f=false

11. https://www.liberation.fr/france/2017/06/14/aux-obseques-un-clan-soude-pour-la-premiere-fois_1576897


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Liaison fatale – l’histoire de Carolyn Warmus

Liaison fatale – l’histoire de Carolyn Warmus

Tous les hommes mariés du monde qui ont déjà pensé à fréquenter une autre femme que leur épouse ont dû trembler en voyant ce film. Le film Liaison Fatale sorti en 1987 a connu un succès commercial immédiat. Dan était marié à Beth Gallagher, une épouse séduisante et fidèle jouée par Anne Archer et sa vie semblait apparemment calme et heureuse jusqu’a ce qu’il rencontre, Alexandra Forrest, une maîtresse maniaque et possessive, parfaitement jouée par l’actrice Glenn Close.

Mais bientôt, les choses commencent à mal tourner. Alexandra devient possessive, vindicative et demande à Gallagher de lui consacrer plus de temps, ce que lui ne veut pas lui accorder. Elle l’appelle continuellement à son travail et le force à engager de longues conversations, qui se terminent généralement par des cris. Dan Gallagher tente rapidement de rompre la relation, mais Alex ne coopère pas. Elle continue à se comporter comme s’ils étaient un couple, l’appelle chez lui à tout heure et fait des projets d’avenir à sens unique.

 

A la fin, Alexandra parvient à entrer chez Gallagher où elle tente d’assassiner sa femme avec un énorme couteau de cuisine. Quelques minutes plus tard, Beth Gallagher tire sur Alexandra alors qu’elle est sur le point de tuer son mari. À la fin du film enfin, les hommes mariés infidèles respirent un peu mieux. Enfin…sauf ceux d’Amérique…car en Janvier 1989 à New York, une véritable « Liaison Fatale » fait la une des journaux. Mais cette fois, ce n’est pas un film.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Nanny Doss, la mamie tueuse !

Nanny Doss, la mamie tueuse !

Nanny Doss a beaucoup fasciné l’Amérique des années 50. On a vraiment pas compris comment un si gentille petit bout de femme qui sourit et qui parle d’amour puisse faire de telles horreurs. La presse va s’en donner à coeur joie. Les Américains puritains de l’époque vont suivre le déroulement de cette affaire criminelle choquante au jour le jour et avec grand intérêt. Nannie Doss va être photographiée pendant son arrestation, son interrogatoire et pendant son procès… Sur ses photos, elle est toujours souriante et semble prendre des poses comme si elle voulait laisser une trace de son passage, pour la postérité…Toujours bien habillée, et bien coiffée, elle donnait l’impression que c’était une femme ordinaire et heureuse.. ravie de l’intérêt qu’on lui donne.. Heureuse, elle l’a été peut-être à certains moments de sa vie de femme… Car elle a été une fille, une femme, une mère et une grand-mère, tout ce qu’il y a de plus normale.. Elle donnait l’image d’une gentille petite dame toute menue. Elle souriait et riait tout le temps. Elle s’est mariée, a eu quatre enfants et a passé du temps avec ses petits-enfants. Mais derrière la façade heureuse, il y avait des traces de mort et de meurtre qui ont duré des années. Eh oui bien des fois les apparences sont trompeuses… Dans tous les cas, le parcours de cette femme pique vraiment la curiosité. C’est l’une des femmes criminelles les plus intrigantes et les plus inclassables de tous les temps !

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Dryden, le village des damnés

Dryden, le village des damnés

Aujourd’hui nous allons poser nos valises à Dryden, une petite ville du nord de l’Etat de New York qui a connu un passé sombre de meurtres successifs.. 9 décès en 3 mois, dont 7 homicides, une série brutale et mystérieuse qui a secoué la communauté pendant plus de deux décennies vers la fin des années 80 et 90.

Pendant 5 années très étranges, la mort a hanté cette petite ville où un fléau d’accidents de voiture, de suicides et de meurtres macabres n’a pas cessé..Comme s’ils étaient en proie à une démence ou à un esprit malfaisant.. au point que l’on a surnommé Dryden, le village maudit.. C’est tragique, incroyable et inimaginable ce que les résidents ont vécu. Est-ce une malédiction ou une simple coïncidence que tout cela arrive en si peu de temps et dans une zone aussi restreinte ? Les habitants eux-même sont restés sous le choc et n’ont toujours pas compris ce qui s’est vraiment passé.

Ce passé douloureux est remis en surface dans une série documentaire à sensation en cinq parties, diffusée sur Investigation Discovery et qui a débuté le 28 novembre 2017. Elle est intitulée « Village of the Damned, welcome to Dryden » et qui ouvre ses vieilles blessures que les habitants de la région essaient désespérément d’oublier.. D’ailleurs, ils n’ont pas beaucoup aimé revivre ses souvenirs douloureux. Ils ont peur que l’image de la ville se ternisse encore plus..

Au-delà du sensationnel et et du « voyeurisme médiatique », nous ne pouvons que nous arrêter devant les faits. Alors, allons découvrir ce qui s’est passé.

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Leonard Lake et Charles Ng, les anges de la mort !

Leonard Lake et Charles Ng, les anges de la mort !

Aujourd’hui, nous allons vous raconter l’une des histoires les plus terrifiantes dont vous n’avez probablement jamais entendu parler. Nous vous parlons de Leonard Lake et de Charles Ng. Les noms vous disent quelque chose ? Je ne pense pas. Et si je vous disais qu’ils ont kidnappé des gens et les ont amenés dans le bunker de torture qu’ils ont eux-mêmes construit et qu’ils y ont torturé et tué un peu moins de 30 personnes ? Et si je vous disais qu’ils tenaient des registres écrits et vidéo détaillés de tout cela ? Est-ce que ce serait quelque chose dont vous n’avez jamais entendu parler ? Normalement non, mais, pour une raison quelconque, l’histoire de Leonard Lake et de Charles Ng est passée inaperçue pour la plupart des gens, en dehors des véritables fans d’histoires criminelles

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.