MEURTRIER : Le tueur aux mains nues

MEURTRIER : Le tueur aux mains nues

L’affaire que nous allons traiter aujourd’hui et celle du « Tueurs aux mains nues » qui a sévi dans le 12ème et le 13ème arrondissement dans la région parisienne pendant les années 90. Une série de crimes qui a fait régner la terreur à cette époque.

Le 20 avril 1996, comme à son habitude un libraire de quartier se rend dans son magasin vers 6 heures du matin, pour cela il emprunte la porte de derrière de l’immeuble, et entre dans le vestibule mais ce jour-là rien n’est normal. Il remarque du sang partout, il suit les traces et découvre une femme à moitié nue et allongée sur le sol. Ses vêtements sont déchirés et le visage tuméfié par les coups est méconnaissable. Il appelle sur le champs la police et les ambulanciers arrivent, la dame est à moitié inconsciente. Elle ne se rappelle de rien. Elle donne quand même son nom et l’adresse de son appartement à deux pas d’ici. Elle s’appelle Danielle Baty, elle a 35 ans et c’est une honnête femme, qui travaille comme secrétaire dans une entreprise d’import/export. A l’hôpital où elle est emmenée pour les examens nécessaires, on constate qu’elle n’a pas subi d’agression sexuelle mais qu’elle souffre de plusieurs fractures au visage et d’un sévère traumatisme crânien. 

.

MEURTRIÈRE : Marilyn né Mario

MEURTRIÈRE : Marilyn né Mario

Aujourd’hui nous allons évoquer un cas très sensible qui a créé beaucoup de débats.L’histoire de Marilyn la femme trans-genre qui a tué sa mère et son frère pour se libérer du poids de la société et enfin devenir elle-même. Son crime est devenu une sensation médiatique il ya plus d’une décennie, et elle a été très soutenue par le mouvement des LGBT. Parce qu’elle voulait vivre comme une femme , Marilyn se faisait humilier par ses parents , par son village , et même par les habitants de la ville voisine. Mais elle n’est pas partie tout simplement de la ferme ! Elle n’a pas quitté la maison pour échapper aux humiliations et à l’harcèlement moral qu’elle subissait. Elle a tué . Bam ! Bam ! Deux coups de fusil en pleine tête . Qu’ont donc bien pu faire son frère et sa mère pour mériter ce triste sort ? Aujourd’hui , nous vous raconterons l’histoire de Mario devenu Marilyn et des meurtres de son frère et de sa mère .

A Florencio Varela, une petite bourgade de la province de Buenos Aires en Argentine, au fin fond de nulle part, Marilyn, née Mario Bernasconi vit dans une petite fermette gérée par ses parents. Il grandit comme un garçon de la campagne, mais un petit garçon, soumis à une discrimination brutale parce qu’il se sent différent.

En 2009, Mario a 18 ans. La mort soudaine du père laisse la famille dans une situation vulnérable. Le propriétaire de la ferme fait pression sur eux pour qu’ils partent tandis que sa mère s’échine à tenir les comptes de la ferme. C’est une petite femme analphabète mais digne qui lutte dur pour joindre les deux bouts. Maintenant qu’elle est veuve, elle doit doubler les efforts pour s’en sortir et « tenir la maison », le grand frère trime dans les champs et Mario aide sa mère dans la ferme. Le travail ne manque pas. Ses journées passent vite à traire les vaches, ranger le foin, s’occuper du potager, soigner les animaux, donner à manger aux pouls…

Mais Mario se sent oppressé dans cette vie de labeur sans aucune autre perspective.Il déteste cette vie.

.

MEURTRIERS : Les Frères Menendez

MEURTRIERS : Les Frères Menendez

Aujourd’hui nous vous transportons à Beverly hills, une ville qui évoque richesse et vedettes de cinéma… Vous vous rappelez sûrement de la série culte de la fin des années 80, qui met en scène Brenda et Brandon, et bien remettez-vous dans cette ambiance-là car c’est dans ce ce milieu de frivolité, de belles filles blondes et de fringues chics que le drame que nous allons vous raconter aujourd’hui s’est produit.

Dans une immense villa du 722 North Elm Drive de Beverly Hills, là même où ont vécu Elton John et Mikael Jackson, le 20 août 1989, un dimanche soir, José Mendez et sa femme Kitty se prélassent devant la télévision. Un moment de tranquillité rare qu’ils passent vautrer dans leur grand canapé en savourant une crème glacée. La femme de ménage est en congé et leurs deux garçons Erik et Lyle âgés alors de 21 et 18 ans sont au cinéma…Ils somnolent presque lorsqu’ils entendent des coups de fusil qui traversent les vitres, José n’a même pas le temps de remettre ses pantoufles, il est touché de partout, le bras, la nuque, les jambes puis le tireur s’approche de lui et tire à bout portant en pleine tête. Il s’effondre. Kitty se lève et veut fuir mais elle n’est pas épargnée, une balle dans la cheville gauche, une autre dans son bras, une troisième dans la cuisse, elle tombe sur le sol, le meurtrier pose le fusil sur sa joue et boum le dernier tir lui arrache l’oeil et le nez. Le sang est partout, les éclaboussures de chair collées sur les murs et des bouts de cervelle partout dans le salon. C’est cette scène de crime abominable d’une cruauté sans nom que les garçons Eric et Lyle découvrent quand ils rentrent chez eux, ils s’effondrent et appellent la police de Beverly Hills.

Les enquêteurs arrivent sur place et constatent l’horreur abominable. Le rapport d’autopsie parle de décapitation explosive. Mais qu’est-ce qui a bien pu se passer là ? Qui s’est acharné aussi sauvagement sur cet homme et sa femme ? Et qui est cette famille Menendez à qui ce drame arrive ?

.

EMPOISONNEUSE : Marie Lafarge

EMPOISONNEUSE : Marie Lafarge

Aujourd’hui nous allons vous parler d’une affaire survenue au 19 ème siècle, précisément en 1840, Marie Lafarge est devenue l’une des plus célèbres criminelles de l’histoire de France. Elle sépara la France en deux camps : les Lafargistes et les anti- Lafargistes. Condamnée aux travaux à perpétuité en 1840 pour avoir empoisonné son mari à l’arsenic, cette femme descendante de la noblesse haïe, subit la foudre d’une France rurale hostile à la haute société, elle créé une agitation sans précédant dans le pays de la Corrèze. Aujourd’hui plus de 170 ans apres les faits , son histoire continue de passionner ,car certains sont persuadés que Marie Lafarge a été victime d’une terrible erreur judiciaire. Alors victime innocente ou coupable machiavélique , voici pour vous aujourd’hui l’histoire de Marie Lafarge , l’empoisonneuse de la Corrèze.

Lorsque cette histoire débute en 1839, Marie Capelle a déjà passé vingt ans. Elle est belle, intelligente et raffinée et elle a un caractère bien trempé…Et puis surtout elle rêve d’amour , le grand , le beau , le vrai . Marie est une véritable romantique . Elle éconduit pour cette raison tous ces prétendants et atteint 23 ans sans l’ombre d’un mari . 23 ans ! Pour la France de l’époque, Marie est désormais une vieille fille , ce que son oncle ne supporte pas . Fâché et désespéré, il décide de faire appel à une agence matrimoniale . Et en deux jours , l’affaire est plié ,Marie Fortunée Capelle, 23 ans, sans profession, épousera Charles Pouch-Lafarge, veuf, gras, épais et inculte, 28 ans, maître de forges au Glandier et maire de la commune de Beyssac en Corrèze. 

Apres une unique rencontre ou chacun présenta ses garanties et ses bonnes mœurs, dans la précipitation la plus totale, le mariage est organisé et célébré. L’oncle ne veut pas perdre de temps ! Pourtant d’emblée, tout s’oppose à ce mariage d’inclination, tant les milieux fréquentés sont différents : Marie est une parisienne qui appartient au milieu mondain de la capitale, Charles est un provincial plus traditionaliste. Marie n’est pas très emballé au départ car c’est loin d’être le grand amour dont elle rêvait , mais après tout Charles est riche , il a un château et une usine elle finira par s’en accommoder se dit elle. Le lendemain de la cérémonie, les époux partent en diligence pour la Corrèze et arrivent au Glandier, commune de Beyssac, le 15 août 1839.

.

ASSASSINÉE : Crystal Perry

ASSASSINÉE : Crystal Perry

Avez vous déjà regardé une série policière ? Vous avez certainement remarqué comment tout va très vite dans ces series. Le meurtre est commis au début du film et à peine une trentaine de minutes plus tard , l’énigme est résolue et le bon coupable est derrière les barreaux. Dans la vraie vie malheureusement , il n’est pas rare que plusieurs dizaines d’années se passent entre la perpétration du crime et l’arrestation du meurtrier. Sarah Perry par exemple n’avait que douze ans lorsque sa maman Crystal a été assassinée dans la maison ou elles habitaient. Au moment où les enquêteurs identifiaient le meurtrier , Sarah était devenu une femme adulte qui avait vécu une dizaine d’années de plus dans l’attente d’un dénouement final . Voici son histoire !

Crystal Perry était une mère célibataire lorsqu’elle a été assassinée le 11 mai 1994 dans sa maison de Bridgton dans le Maine à l’extrême nord-est des Etats Unis. Sarah sa fille de 12 ans dormait dans sa chambre lorsqu’elle fut réveillée pour la première fois par les cris de sa mère. Elle s’était ensuite rapidement rendormie parce que, malheureusement, au fil des ans, Sarah s’était habituée à ce que sa mère se dispute très fort avec ses petits amis. Mais alors que la nuit était maintenant bien avancée , Sarah fut de nouveau réveillée par sa mère…mais cette fois-ci ce n’était vraiment pas normal , sa mère semblait désormais hurler de toutes ses forces. Sarah pris peur et se leva pour se diriger très prudemment vers la porte de sa chambre, elle l’ouvrit et jeta un coup d’œil dans l’autre pièce. De la ou elle se trouvait , elle pouvait voir l’ombre d’un homme debout au-dessus de sa mère. Elle racontera aussi plus tard , se souvenir vaguement qu’avant cela, elle avait entendu l’un des tiroirs de la cuisine s’ouvrir et qu’elle avait entendu quelqu’un attraper un couteau qui se trouvait dans ce tiroir. Sarah décida de fermer doucement sa porte et s’assit avec crainte dans sa chambre. Et elle ne bougea plus un orteil jusqu’à ce qu’elle se sente en sécurité. Lorsqu’elle fut sûre qu’elle n’entendait plus aucun bruit , elle sortit alors de sa chambre sur la pointe des pieds…Le spectacle que Sarah découvrit ce jour la était affreux : sa mère était étendue dans une grande mare de sang sur le sol de la cuisine… et elle ne bougeait plus. Sarah leva immédiatement les yeux vers le téléphone , mais il était décroché. Elle essaya de remettre le combiné en place mais ne réussit pas à passer d’appel. Elle retourna dans la chambre de sa mère pour essayer d’utiliser l’autre téléphone de la maison, mais il semblait que ce téléphone la non plus ne fonctionnait pas.

.

ASSASSINÉE : Venus Stewart

ASSASSINÉE : Venus Stewart

De l’avis de tout ceux qui la connaissait , Venus Stewart était une femme très joyeuse , même un peu trop ! Elle était rayonnante et toujours pleine de vie. Plutôt petite et mince , avec des cheveux courts et bruns, elle illuminait une pièce des qu’elle y rentrait et la plupart de ses proches disaient d’elle qu’elle avait le plus beau sourire qu’ils aient jamais vu…Enfin..mais ça , c’était avant, avant qu’elle ne croise le chemin de Doug Stewart et que sa vie prenne un tournant que personne n’aurait imaginé. Aujourd’hui nous vous invitons á découvrir l’histoire de la disparition pleine de rebondissements de la jeune et jolie Venus et comment une succession de coïncidences peut entrainer un destin terrible. .