SPECIAL : Le coronavirus chinois peut il menacer la France ?

24 Jan 20 | Criminologie | 0 commentaires

Parmi les scénarios plausibles de la fin du monde tel que nous le connaissons, figure en bonne place le risque d’une pandémie, qui serait si létale et si fulgurante, qu’elle pourrait réellement éradiquer la race humaine, ou du moins, détruire notre civilisation. La menace d’une épidémie mondiale est en effet bien réelle, du fait des nouvelles mutations de souches de virus déjà recensés, mais aussi parce que les risques de contaminations sont plus grands. Oui, car le nombre de voyageurs à travers le monde ne cesse de croitre et avec lui les probabilités de nouvelles contaminations. Les épisodes précédents d’une rapide propagation virale, et ce à l’échelle mondiale comme ce fut le cas en 2002 avec le virus SRAS ou plus récemment en 2010, avec le virus du H1N1 sont autant d’exemples qui nous incitent à prendre la menace au sérieux. Aujourd’hui un nouveau pathogène menace la santé mondiale et il s’agit d’un cousin germain du virus du SRAS, hautement infectieux et potentiellement létal. Baptisé 2019-nCoV, ce virus aurait infecté le patient zéro, dans un marché populaire de Wuhan, une mégapole chinoise de 11 millions d’habitants, et depuis aurait infecté plus de 500 personnes, et provoqué déjà la mort de 17 patients. Il ne faut pour autant pas céder à la panique, car le virus semble pour l’instant avoir un faible taux de contamination et de mortalité. Mais les institutions de santé publique sont évidemment en état d’alerte afin d’endiguer ce nouveau coronavirus, baptisé 2019-nCov, car elles craignent un risque de mutation.Mais qu’en est-il vraiment de ce coronavirus, et est-il aussi dangereux qu’on le prétend ? Installez vous bien car ce sont les questions auxquelles nous allons essayer d’apporter des réponses aujourd’hui dans cet épisode spécial. On commence ! .