Nanny Doss a beaucoup fasciné l’Amérique des années 50. On a vraiment pas compris comment un si gentille petit bout de femme qui sourit et qui parle d’amour puisse faire de telles horreurs. La presse va s’en donner à coeur joie. Les Américains puritains de l’époque vont suivre le déroulement de cette affaire criminelle choquante au jour le jour et avec grand intérêt. Nannie Doss va être photographiée pendant son arrestation, son interrogatoire et pendant son procès… Sur ses photos, elle est toujours souriante et semble prendre des poses comme si elle voulait laisser une trace de son passage, pour la postérité…Toujours bien habillée, et bien coiffée, elle donnait l’impression que c’était une femme ordinaire et heureuse.. ravie de l’intérêt qu’on lui donne.. Heureuse, elle l’a été peut-être à certains moments de sa vie de femme… Car elle a été une fille, une femme, une mère et une grand-mère, tout ce qu’il y a de plus normale.. Elle donnait l’image d’une gentille petite dame toute menue. Elle souriait et riait tout le temps. Elle s’est mariée, a eu quatre enfants et a passé du temps avec ses petits-enfants. Mais derrière la façade heureuse, il y avait des traces de mort et de meurtre qui ont duré des années. Eh oui bien des fois les apparences sont trompeuses… Dans tous les cas, le parcours de cette femme pique vraiment la curiosité. C’est l’une des femmes criminelles les plus intrigantes et les plus inclassables de tous les temps !

 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.