ASSASSINÉ : Christophe Sion

Jan 3, 2020Criminologie

Cliquez ici pour en savoir plus

L’affaire débute en 2008, le jour où Monsieur Christophe Sion, homme de 46 ans, maladroit avec les femmes dans la vraie-vie, décide de faire des recherches via internet pour trouver l’amour. Il fait la connaissance de Dina Sysoeva sur un site de rencontres.

Christophe est séduit par les photos de la jeune russe de 30 ans. Il entre en communication avec elle et passe des heures à lui parler par l’intermédiaire de la  vidéoconférence. De fil en aiguille, il en tombe amoureux. Dina est jolie, sincère et a un vrai sens de l’écoute qu’il apprécie beaucoup.

Sans nul doute, c’est elle la partenaire qu’il cherche depuis des années. Ayant hérité de ses parents, Christophe a habilement fructifier son argent en bourse. Persévérant et rigoureux, il est devenu riche de plusieurs millions d’euros. Il souhaite maintenant fonder un foyer. Christophe se projette de plus en plus, il ne pense plus qu’à Dina et son avenir avec elle.

En 2009, ne voulant plus perdre de temps, Christophe prend la décision de s’installer à Saint-Pétersbourg, la ville de sa dulcinée. Il retrouve Dina dans un petit café. Quand il arrive, elle n’est pas encore là ; elle est en retard, il l’attend. La rencontre fut un aboutissement : elle est encore plus belle que sur l’écran de l’ordinateur.

Le coup de foudre est immédiat pour tous les deux ; ils se marient rapidement et s’installent dans un grand appartement d’un luxueux immeuble de Saint-Pétersbourg, la ville des arts. Christophe est subjugué par le charme et de la ville et de la jeune Russe. Il paye tout cash, rien n’est trop beau pour son bonheur avec Dina. Un an plus tard, le couple donne naissance à une petite fille qu’ils appellent Christina.

Source : facebook

L’heureux papa est aux anges ! Avoir sa propre famille est un rêve qu’il vient de réaliser. Il ne pouvait espérer plus beau cadeau de la vie… Pour le baptême, il organise une fête mémorable.

Sa soeur Barbara et son mari Pierre sont invités et partagent avec lui les moments symboliques de la cérémonie à l’église et les photos souvenirs de Christina en longue robe de dentelles. Dans la foulée, Dina demande à Barbara de devenir la marraine de Christine. Barbara, très proche de son frère, apprécie beaucoup l’attention, elle est émue jusqu’aux larmes.

En août 2013, alors que la famille de Christophe pense qu’il file le parfait amour en Russie, il cesse brusquement de donner de ses nouvelles. Cela ne lui ressemble pas ! Normalement, il appelle sa sœur, au moins,   une fois  chaque semaine. Et là, il ne donne plus aucun signe de vie !

Barbara remet en boucle les vidéos que Christophe lui a déjà envoyées, mettant en scène la petite Christina et lui, jouant ensemble à cache-cache dans l’appartement ou dessinant paisiblement devant la télévision. Barbara a toujours trouvé curieux que Dina ne soit jamais avec eux, elle en a discuté avec son mari Pierre, mais ne l’a jamais mentionné à Christophe, de peur de le contrarier.

Et puis, maintenant, ce silence si étrange, si inhabituel ! Elle est terriblement inquiète… Barbara appelle Christophe sur son portable… aucune réponse, il reste injoignable ! Elle essaie sur Skype, à travers  le fixe et par mail… rien, toujours aucune réponse ! C’est vraiment anormal ! Il ne répond pas,  alors que d’habitude, quand il trouve un appel en absence, il rappelle immédiatement. Barbara essaie sur le portable de Dina, pas de réponse non plus. Elle est également injoignable…

Qu’est-il arrivé à Christophe et à sa petite famille ? Où sont-ils passés ?

Barbara commence à être très inquiète et avec son mari Pierre, ils se demandent ce qu’ils doivent faire en pareilles circonstances. Ils se font en tête tout un tas de scénarii et se demandent si Christophe n’a pas été victime d’un kidnapping.

Source : leparisien

La Russie est un pays réputé dangereux. Prendre un homme riche en otage et demander une rançon à sa famille y est tout à fait possible… Barbara et Pierre ne savent plus quoi penser. Dans l’incertitude, ils contactent Ekatrina Sologoub, une avocate de Russie qui parle français. Ils l’appellent et lui expliquent la situation.

Maitre Sologoub va déposer plainte pour disparition de Christophe. Les enquêteurs de la police russe se rendent à l’appartement, sonnent et sont surpris que Dina leur ouvre la porte. Tranquillement, elle explique à la police que son mari est en voyage d’affaires au Luxembourg et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter…

À défaut de les convaincre, les explications que Dina a donné à la police ne rassurent que partiellement Barbara et Pierre. Le 16 octobre 2013, ils décident d’appeler Dina sur Skype et de la filmer, histoire d’en savoir un peu plus et d’obtenir des preuves à soumettre aux autorités. Dina accepte l’appel vidéo et se met devant l’écran ; la petite Christina est à ses côtés et elle est en bonne santé ; ils sont soulagés de la voir. Mais où est Christophe ?

Tout d’’abord, Barbara et Pierre commencent à parler de choses et d’autres avec Dina pour  la mettre en confiance ; ils ne veulent pas la brusquer, de crainte qu’elle ne mette fin à la conversation. Ils craignent aussi qu’elle soit menacée par des ravisseurs potentiels, mais Barbara ne peut s’empêcher de lui poser la question qui lui brule les lèvres : que se passe-t-il avec Christophe ? Où est-il ?

Dina se rembrunit, hésite, puis arborant un sourire forcé, elle leur explique que son mari a dû partir en urgence au Luxembourg, qu’elle ne comprend pas ce voyage précipité et qu’elle n’a plus aucune nouvelles de lui… La vidéoconférence se termine normalement. Dina semblait  sincère. Barbara et Pierre ne savent donc plus quoi penser.

Quelques jours plus tard, Barbara prend son agenda et appelle toutes les connaissances de Christophe. Qui sait ?  Il se peut qu’il se soit confié à quelqu’un d’autre qu’elle. Elle a vu juste. Paul Dupuis, le meilleur ami de son frère, lui apprend que Christophe et Dina étaient séparés depuis des mois, qu’il n’habitait plus l’appartement de Saint Petersbourg, et pour voir sa fille à laquelle il était très attaché, il devait verser de l’argent à Dina.

Barbara est accablée. Christophe a dû avoir honte de lui parler de tout ça, il est tombé sur une femme qui n’en voulait qu’à son argent et il a gardé cela pour lui le pauvre chéri.

En Russie, la police poursuit ses investigations. Les enquêteurs découvrent que Dina a récupéré 100 000 euros sur le compte de son mari grâce à une procuration falsifiée.  Elle a entièrement vidé le compte de Christophe. Les soupçons se concentrent sur elle.

En novembre 2014, la perquisition réalisée dans l’appartement révèle une importante trace de sang sous le plancher du salon. Du sang  appartenant à Christophe, certes nettoyé, mais toujours évident sur le sol. Il ne fait aucun doute ! Christophe a été frappé et blessé à l’intérieur de cet appartement. Est-il séquestré quelque part ? Est-il encore vivant ? S’est-il enfuit au Luxembourg ?

Petit à petit, les enquêteurs recollent les morceaux du puzzle. Ils apprennent que Christophe n’a jamais quitté la Russie et que l’histoire de départ précipité au Luxembourg est fausse. Dina ment ! Elle cache quelque chose de terrible. On l’interroge, on vérifie son portable, et là, on trouve des messages envoyés à une amie ; le contenu est très clair : « Dina a un amant, elle n’aime pas Christophe, elle le trouve radin et s’il ne lui donne pas ce qu’elle veut, elle est prête à le frapper ! »

On imagine alors le pire : et si Dina est impliquée dans la disparition de Christophe ?

Dina est placée en détention provisoire. Elle est reconnue coupable d’avoir tué Christophe Sion, son mari et le père de sa petite fille. Mise sous pression, elle ne veut toujours pas avouer et continue de mentir. Elle invente l’histoire d’un certain Vassili, associé de Christophe dans un trafic d’art.

Selon Dina , ce serait Vassili qui a tué Christophe et lui a ordonné de se débarrasser du corps si elle veut rester en vie. Mais personne ne connait ce Vassili et aucune trace ou indice n’indique la présence de cet homme dans l’appartement. Le comité d’enquête russe ne la croit pas et il est sûr de sa culpabilité.

Il reconstitue la scène de crime qui lui paraît plausible : «  le 28 août, Dina frappe Christophe à la tête dans leur appartement ; elle utilise un objet contondant en fer. Tombé sur le plancher, Christophe va perdre beaucoup de sang et au lieu de l’aider, Dina va le menotter et ne lui apporter aucun secours.

Elle appelle son père pour l’aider à le transporter en voiture dans une forêt de la région de Pskov à 300 km au sud de Saint-Pétersbourg. Elle le démembre et le brûle partiellement, car elle est pressée de rentrer et de l’oublier. Les enquêteurs recueillent le témoignage du père de Dina qui lui , avoue avoir aidé sa fille à se débarrasser du corps.

En avril 2016, dans la cour d’assises de Saint Petersbourg, se tient le procès où Dina est jugée. Calme et froide, elle ne montre aucune émotion ni aucun regret vis-à-vis de ses actes criminels. Depuis le début de la relation, elle n’était attirée que par l’argent de Christophe. Apres 17 jours de délibérations, Dina est condamnée à 11 ans de prison à Saint-Pétersbourg pour «assassinat et escroquerie».

Barbara et Pierre sont atterrés ! Christophe est mort et Dina la meurtrière n’a écopé que de 11 ans !Ironie du sort, son père, le complice qui a avoué  l’avoir aidée à démembrer et à bruler Christophe se retrouve libre et obtient la garde de Christina, sa petite fille… Le chagrin est immense et l’incompréhension est totale.

Pour Barbara ce n’est pas possible ! Son frère doit hurler de désespoir, là où il est. Elle se bat, désormais, pour sa nièce, Christina. La fillette a 10 ans. Elle veut coute que coute la ramener en France. Elle doit bien ça à Christophe, son malheureux frère. Elle se lance dans un long combat judiciaire pour adopter sa nièce, actuellement chez ses grands-parents maternels en Russie, au fin fond de la Sibérie. Elle est persuadée que cette famille russe ne s’accroche à Christina que pour l’héritage.

Source : leparisien

Avec l’aide de leur avocate russe, Maitre Sologoub, Barbara et Pierre ont entamé des démarches pour adopter la fillette. Mais plusieurs obstacles administratifs se dressent devant eux. Alors qu’elle avait été déchue de ses droits parentaux après sa condamnation, Dina est rétablie ensuite dans ses droits en appel et elle s’oppose à cette adoption avec force et véhémence. Elle compte raccourcir sa peine et sortir pour profiter de l’héritage.

Dégoutés, mais toujours décidés, Barbara et Pierre n’hésitent pas à faire des milliers de kilomètres pour aller voir Christina. Ils n’ont eu le droit de la rencontrer qu’à quatre reprises depuis 2014, dont une dernière visite en octobre 2018. Ils ne s’avouent pas vaincus, même si le chemin s’annonce long et difficile.

Ils se sont désormais mis en tête d’adopter la petite fille coute que coute : «On n’abandonnera pas, Christina est notre unique priorité» lâche ce couple déterminé à se battre pour la dignité de Christophe et la délivrance de Christina. Ils doivent absolument annuler l’appel de Dina pour reprendre la procédure d’adoption.

Pour cela, ils lancent un double appel aux présidents Macron et Poutine et courtisent les plateaux de télévision. Pour sauver Christina, ils sont prêts à tout ! Pour les soutenir, vous pouvez les retrouver sur le site web « sauvonschristina.org ».

 

Les sources :

.

À voir aussi